Les sources d' humidité

Pourquoi y a-t-il trop d' humidité chez soi ?
Une famille produit en moyenne plus de 10 litres d' humidité par jour !
En effet, des études ont démontré que les activités quotidiennes normales d'une famille telles que cuisiner, prendre une douche ou un bain, utiliser un lave-linge, un lave-vaisselle ou un sèche-linge, utiliser un mode de chauffage, sécher du linge et tout simplement respirer, suffit à dégager une telle production d' humidité !
Le confinement des logements actuels (manque d'aération, double vitrage, chauffage excessif, etc.), ne permettent pas à l' humidité ainsi produite d'être évacuée, elle va se concentrer sur les parties les plus froides du logement et notamment, les fenêtres ou sur les murs froids d'une pièce et se condensera.

Trois principales sources d' humidité :
Si l'on ne tient pas compte des causes accidentelles (fuites d'eau de canalisations, gouttières, etc.), les trois principales sources d' humidité sont :

1- les infiltrations d'eau de pluie, les fuites :
L' humidité dans la maison peut avoir pour cause l'eau provenant du ciel. Celle-ci tombe sur les maisons sous forme de pluie, de neige ou de grêle. Elle atteint principalement les toitures mais également les façades sur lesquelles elle tombe généralement en biais. Ce sont les matériaux poreux et tous les types de fissures qui favorisent les infiltrations d'eau. Le premier remède est de supprimer la cause : réparer les toitures, boucher les fissures et réparer les fuites de canalisation. Un déshumidificateur permettra ensuite d'accélérer le processus d'assèchement. En cas de dégât des eaux il peut y avoir une prise en charge par l'assurance (selon les contrats).

2- les remontées d'eau du sol ou remontées capillaires :
L'eau peut également provenir du sol, à cause d'une part des eaux de pluie mais également de la présence de nappes d'eau souterraines (nappes phréatiques). Cette eau, en provenance du sol, remonte à l'intérieur des murs de la maison par capillarité. Les murs de fondation d'une maison se trouvent au contact de l'eau et sont souvent mal isolés.

3- L'excès d' humidité dû à un manque de ventilation entraînant des risques de condensation :
On appelle " condensation " le passage à l'état liquide de la vapeur d'eau contenue dans l'air. La principale manifestation de condensation dans un logement est la buée sur les vitres. La condensation est une source très importante d' humidité dans les bâtiments d'habitation. Les phénomènes de condensation proviennent des échanges thermo hygrométriques et ont pour causes principales la production de vapeur, le chauffage et l'aération. Il faut éviter les " ponts thermiques " dans le logement, c'est-à-dire des surfaces mal isolées qui restent froides lorsque le logement est chauffé. Si le taux d'hygrométrie de l'air est élevé il y a risque de condensation .


Comment la vapeur d'eau se transforme-t-elle en humidité ?
L' humidité ne reste pas dans la pièce où elle a été produite, la cuisine, la salle de bains ou la cave, mais elle va se déplacer et se concentrer sur les parties les plus froides du logement, les fenêtres ou les murs froids d'une pièce et en s'y concentrant, laissera des traces d' humidité (buée sur les vitres…). L'air chaud monte et plus l'air est chaud plus il peut contenir de l' humidité , c'est pour cette raison que souvent les traces de condensation se retrouvent en haut des murs mal isolés. On retrouve également les traces de condensation derrière les meubles ou également en bas des murs lorsqu'il y a des remontées capillaires (lorsque l'intérieur d'un mur est humide il est moins isolant qu'un mur sec).
Il faut savoir que l'air est naturellement attiré par les parties froides (Ainsi, pour illustrer ce phénomène nous donnerons l' exemple du réfrigérateur où les glaçons plus froids attirent l'air du réfrigérateur et au bout d'un certain temps captent progressivement les odeurs des aliments présents dans le réfrigérateur). On repèrera donc de la condensation sur les fenêtres et sur les murs ou les huisseries métalliques, ces traces d' humidité se transformeront en moisissures et nous observons alors des phénomènes que nous connaissons tous :

- les boiseries de fenêtres qui pourrissent
- des moisissures sur les murs
- les papiers peints qui se décollent
- les peintures qui s'écaillent
- des meubles ou des revêtements de sol qui s'abîment
- des odeurs caractéristiques et désagréables
- les chaussures moisissent dans les placards
- parfois même des maux physiques tels que crises de rhumatismes

Il faut noter que c'est en automne et en hiver que les problèmes s'aggravent car c'est durant cette période qu'on ventile moins les pièces et que les parties non isolées deviennent les plus froides.
 

Comment reconnaître la condensation ?

Lorsque les murs sont humides par le phénomène de condensation , la poussière commence par se coller sur les zones humides entraînant des zones noires souvent dans les angles du plafond, autour des fenêtres et sur les zones non aérées (derrière les meubles, derrière les rideaux…) Au bout d'un certain temps des champignons microscopiques peuvent se développer.

Les traces dues à la condensation sont sur la surface du mur et souvent peuvent être nettoyées à l'éponge (avec de l'eau de javel), alors que des remontées capillaires viennent par l'intérieur du mur créant ainsi des cloquages de peinture ou du papier peint, des décollements des enduits ou formation de salpètre.


 

 

Des problèmes de moisissures ?

Avec l'hygromêtre WOOD'S, vous pouvez rapidement et facilement mesurer votre humidité chez vous.


 


 
 
AOD DISTRIBUTION
72, rue du Docteur Le Savoureux - 92290 CHATENAY MALABRY
Tél. 01 42 18 20 24 - Fax. 01 70 44 51 51 - Email :
info@aoddistribution.com
Création www.woods-france.com © 2005-2017 tous droits réservés
 
 
woods-france © tous droits réservés
powered by Logiciel ecommerce Logiciel ecommerce