Accueil / Purifier / Les sources d'air vicié

Les sources d'air vicié



Pourquoi y a-t-il trop d'air vicié chez soi ?
Il existe plusieurs causes à la présence d’air vicié dans un appartement. Ces causes peuvent être classées par ordre d’importance :
1- Les facteurs météorologiques de sa région :
Les facteurs météorologiques (vent, précipitations, inversions de température, le brouillard...) est le premier facteur polluant à prendre en compte. En effet, si vous vous trouvez dans un milieu ou le climat plutôt ensoleillé et non ventilé, vous aurez moins de problème de pollution qu’une personne habitant sous un climat pluvieux et très ventilé. Les facteurs météorologiques empêchent tout mouvement ascensionnel de l’air et entraine une accumulation des polluants au niveau du sol. Nous ne sommes donc pas tous égaux concernant l’air respiré.

2- Localisation de son habitation :
La localisation de votre habitation vous permet d’identifier les zones à risque. Si vous habitez en ville, vous serez plus sujet à la pollution et à ses conséquences. Fort en particules polluantes de type CO2, SO2, hydrocarbure ou oxydes d’azote... l’air de la ville est plus dangereux pour l’homme que l’air pur de la campagne. Si vous êtes à la campagne, l’air est plus pauvre en particules polluantes mais vous êtes plus sujet aux polluants solides : poussières, cendres, suies, oxydes de fer, plomb, etc. Tous les ans, près de 2800 décès sont attribuables à la pollution atmosphérique des villes.

3- Taux d’humidité :
L’humidité est une source indirecte de la pollution d’air mais est véritablement incontournable pour son entretien. En effet, l’humidité permet la prolifération des virus, la diffusion d’odeurs et surtout la circulation constante des particules polluantes.

4- Faible aération de son habitation :
La faible aération de votre habitation empêche le renouvellement de votre air. Ainsi, l’air pollué prolifère et continue de circuler. Seules les particules polluantes les plus tenaces restent dans votre foyer entrainant des conséquences graves sur la santé de ses habitants.

5- Equipement du foyer :
L’entretien des équipements est essentiel pour limiter un air pollué. Sans entretien, les équipements peuvent être une source polluante grave surtout lorsqu’il s’agit d’appareil à combustion comme le chauffage, chaudière, chauffe-eau...

6- Produits et pratiques :
Animaux familiers, produits d’entretien, tabagisme ou produits de décoration, les produits et les pratiques sont souvent les facteurs les plus évidents à identifier en termes de sources polluantes.



Mise en situation des produits & pratiques qui encourage à produire un air vicié :


Équipements
1 Ameublement (bois collés)
2 Ventilation et climatisation mal entretenues
3 Chaudière ou cuisinière à bois mal entretenues 4 Production d’humidité des machines à laver, sèche-linge...
5 Poubelles, stockage des déchets
6 Cheminée ou poêle mal entretenus

Activités humaines
7 Bricolage, émanations des voitures, motos...
8 Produits de toilette et cosmétiques, humidité
9 Aspirateur, produits d’entretien, parfums d’intérieur, bougies, encens...
10 Cuisson
11 Tabagisme

Occupation des locaux
12 Plantes (allergènes, engrais, pesticides)
13 Métabolisme
14 Animaux

Sol
15 Emanations naturelles (radon), sols contaminés

Matériaux de construction et de décoration
16 Peintures, vernis, colles
17 Isolants
18 Revêtements de sols, murs, plafonds

Air extérieur
19 Gaz d’échappement, activités industrielles ou agricoles, chauffage au bois non performant, pollens...


Des polluants chimiques
- Le monoxyde de carbone ou CO. Ce gaz est incolore, inodore et mortel à forte concentration. Il se dégage en quantité importante quand des appareils de chauffage ou de production d’eau chaude à combustion sont mal entretenus et / ou fonctionnent dans une atmosphère confinée, appauvrie en oxygène ;
- Les composés organiques volatils ou COV, qui ont la capacité de s’évaporer à température ambiante. Il en existe des centaines. Parmi les plus préoccupants (formaldéhyde, solvants organiques, éthers de glycol, hydrocarbures dont benzène), certains sont cancérogènes. Ils peuvent continuer à se dégager pendant très longtemps. Les COV représentent une part importante des polluants que l’on retrouve dans les bâtiments neufs ou récemment rénovés. Même des matériaux dits « naturels » peuvent les diffuser, par exemple les bois traités. Les colles, les peintures, les produits d’entretien, les parfums, les feutres... sont des sources classiques de COV ; la fumée de tabac, les oxydes d’azote (NOx), le dioxyde de soufre (SO2), les pesticides (insecticides et fongicides).

La fumée de tabac, un polluant complexe
Avec plus de 3 000 substances dangereuses, la fumée de tabac est une source de pollution avérée dont les effets sur la santé sont réels : irritation des yeux et des voies respiratoires, augmentation des risques de crises chez les asthmatiques exposés, de cancer du poumon par tabagisme actif ou passif, etc. Si vous ne pouvez éviter la fumée, appliquez quelques principes : ne fumez pas dans un endroit clos, aérez si quelqu’un fume.

Des polluants biologiques
Les agents infectieux (bactéries comme les légionnelles, virus, toxines) proviennent des habitants du logement (en cas de maladie contagieuse) ou peuvent se développer dans certains équipements (production d’eau chaude, ventilation encrassée, climatisation). Les spores des moisissures peuvent générer des infections comme l’aspergillose invasive nosocomiale ; les allergènes sont émis par les animaux domestiques et les plantes, mais surtout par les moisissures, les insectes (blattes) et les acariens dont la prolifération est favorisée par l’humidité et la chaleur.

Des particules et des fibres
La poussière contient des particules. Certaines, de petite taille, restent en suspension dans l’air et peuvent être inhalées. Les fibres sont des par ticules allongées émises par cer tains matériaux. Elles peuvent être d’origine végétale : cellulose, chanvre, sisal, jute..., ou minérale : amiante (maintenant interdit d’usage mais pouvant être présent dans certaines constructions anciennes), laines de verre et de roche, très utilisées pour l’isolation. La poussière est composée de contaminants très variés : fumées, noir de carbone (suie), pollens, spores, allergènes. Certaines activités (bricolage, cuisine, ménage...) en produisent des quantités importantes ou les remettent en suspension dans l’air.

Un gaz radioactif
Le radon est un gaz radioactif naturel, inodore et incolore. Il peut s’accumuler dans les maisons, en particulier dans les caves où le renouvellement de l’air est souvent faible, en s’infiltrant par les fissures ou les passages de canalisations. Ce risque concerne principalement les régions au sous-sol granitique ou volcanique (Bretagne, Massif Central, Corse...).



3 article(s)
 
Nom article     Marque    Prix   

 
 
AOD DISTRIBUTION
72, rue du Docteur Le Savoureux - 92290 CHATENAY MALABRY
Tél. 01 42 18 20 24 - Fax. 01 70 44 51 51 - Email :
info@aoddistribution.com
Création www.woods-france.com © 2005-2017 tous droits réservés
 
 
woods-france © tous droits réservés
powered by Logiciel ecommerce Logiciel ecommerce